Collectif L'OUVRE-BOITE

Initiatives sur le partage d'information

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Session

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Archives par mois


Stats


La longue queue

Il y a un meme qui tourne sur Internet, et sur lequel nous devons nous pencher. C'est le marché du long tail. Il a beaucoup d'implications.

Ecrit par FrAn le Dimanche 13 Mars 2005, 21:06 dans "Actualités" Lu 3909 fois. Version imprimable

Article précédent - Répondre à cet article - Article suivant

Commentaires

Re: Long tail et Software ?

Ludovic Dubost - le 14-03-05 à 10:00 - #

La forcément on est en plein dans mon domaine, puisque ce que vise JotSpot, XWiki le vise aussi.

J'aime beaucoup cette analyse car en effet, il existe déjà ce marché du long-tail dans le software. C'est celui des logiciels gratuits, des sharewares, des applis PHP, des applis Excel. Je ne crois pas que bnoopy dise que celui-ci n'existe pas.

Par contre ce marché est encore sous-exploité car le système n'est pas optimal. On peut mieux adresser ce marché. Il s'agit non seulement de permettre de déployer et vendre facilement des petites applications (ce qui est le cas) mais aussi en plus de:
  • faire cela pour les applications collaboratives
  • permettre de modifier facilement les applications en question
  • permettre d'en développer soi-même
Evidemment, aussi bien chez JotSpot que chez XWiki, ces objectifs ne sont pas encore réalisés, et on peut très bien argumenter que cela ne sera pas possible...

Pour moi l'architecture actuelle de JotSpot est d'ailleurs bien plus orientée sur l'utilisation (ce qui est bien) que sur la facilité de développement. Pour le moment le développement en XML ne me semble pas une approche accessible pour les utilisateurs.

D'autre part, JotSpot concourt pour maîtriser l'ensemble du processus.. Il faudra être client JotSpot pour rentrer sur la place de marché. L'utilisation de l'application sera contrainte par la plateforme JotSpot... C'est là que l'approche open-source pour la plateforme de base servant à construire et utiliser les applications me semble un point clé. Dans le cas d'XWiki, je vois bien XWiki.com comme étant un des services privilégiés d'utilisation des applications, et comme fournissant une place de marché de distribution des applications. Mais d'autre part, si les utilisateurs veulent déployer leurs propres serveurs pour utiliser les applications ils doivent pouvoir le faire en toute liberté, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui dans le cas de JotSpot (uniquement en appliance et en payant).

Ludovic


Re: Re: Long tail et Software ?

Fix

Fix - le 14-03-05 à 12:10 - #

Je savais :-) :-) que tu viendrais répondre. Es tu venu par le trackback sur ton billet, ou en surveillant le RSS de l'ouvre-boîte ?

Je ne suis pas vraiment convaincu par l'application du concept de long tail (tel que présenté dans l'aricle inaugural paru chez Wired) au software, telle que présentée par bnoppy. Sauf si cela veut dire qu'il y a un marché pour de très nombreuses "petites" applis dirigées vers de très nombreuses niches de besoin. Y a t-il besoin d'utiliser le concept de long tail pour décrire cette réalité ? Usage ... marketing de mots marketing qui "pètent" ?

Ça prend tout son sel quand on sait que "bnoopy" c'est Joe Kraus, fondateur de  Jotspot (et auparavant co-fondateur de Excite). J'avais trouvé ça en googlant. Sur le site Jotspot, il faut aller sur le blog de la société (accessible depuis la page d'accueil) pour trouver des traces de bnoopy = Kraus. Dans les liens du blogroll, et dans un post "Is jotspot an open company".

Le blog de Jotspot parle abondamment de "open". Open company, open source ... ce qui parfois peut être agaçant pour Ludovic, qui a un software vraiment open source.

Et le long tail ? Jusqu'ici dans le fil de discussion, il a servi à évoquer les directions stratégiques prises par les entreprises citées. Ces directions sont bien expliquées. Mais en quoi sont-elles long tail ? Je pense que l'expression long tail a été utilisé pour décrire ceci : des stratégies et pratiques pour pouvoir atteindre le plus petit besoin de niche du plus petit consommateur. Ce qui suppose, pour des environnements de développement / utilisation, de devoir beaucoup déléguer à des clients ou partenaires pour développer ou paramétrer, commercialiser (en réservant cependant un potentiel de place de marché pour Xwiki, de fournisseur ASP pour Jotspot), etc. Ce qui à son tour justifie l'orientation Open Souce prise par XWiki. Ludovic, ai je correctement dévidé la pelote du raisonnement ?








Re: Re: Re: Long tail et Software ?

Ludovic Dubost - le 14-03-05 à 12:26 - #

Je surveille le RSS !! Je suis un lecteur assidu de l'ouvre-boîte et j'aimerais pouvoir y participer plus, mais la j'ai des grosses priorités pour XWiki..

Il est clair que l'usage du long tail par Joe Kraus est surtout marketing.. L'internet aime bien les "concepts"  (on fait le même coup avec les logiciels sociaux) qui sont facile à faire circuler.. L'objectif est de faire passer le message:

"le long tail c'est gagnant", "Jot c'est du long tail", "donc Jot c'est bien"..

Au passage on ignorera allègrement les spécificités du business du software, la capacité à Jot de s'imposer en tant que standard, etc etc..

Jot utilise en effet allègrement le terme "open", car Joe Kraus a bien compris que dans le logiciel les standards et l'ouverture sont devenus une préoccupation importante des consommateurs, à travers en particulier les leaders d'opinion. Il est vrai que parfois cela fait un peu Canada Dry de la vrai ouverture.. Et que je te file le soft service gratuit si tu es Open-Source, et que j'écris "open" partout sur mon site. En pratique quand on regarde avec la loupe, on verra que le nerf de la guerre n'est pas open. En l'occurence ici le nerf de la guerre c'est la plateforme !! Elle DOIT être open. Une règle de base de l'informatique devrait être: "on ne base pas son futur sur une brique qui n'est pas: soit ouverte, soit remplaçable".

Pour ta définition de l'usage du "long tail", oui il faut en effet voir cette définition d'une façon plus large que l'article original.. On est dans le domaine de l'analogie.. On peut dire que chaque marché "long tail" a ses spécificités:

'des stratégies et pratiques pour pouvoir atteindre le plus petit besoin de niche du plus petit consommateur'

il faut ajouter:

'à moindre coût et qui toutes ensemble representent un marché énorme jusque la inexploité ou sous-exploité'


DIY

stephane-lee

stephane-lee - le 14-03-05 à 13:46 - #

Le Long Tail dans l'informatique, c'est ce que d'autres appellent DIY (Do I.T. Yourself).
Le DIY se marrie bien avec les éditeurs de plates-formes. Par plate-forme, j'entends logiciel standard (pour le mass market) + API (pour les besoins spécifiques).

Salesforce.com est le leader de ce domaine, avec une appli bien pensée, mais surtout des APis riches qui permettent l'éclosion d'un écosystème (cf cet article d'Hermanus).

Une autre traduction du Long Tail est le Marketing de la Demande (par opposition au traditionnel Marketing de l'Offre). Cf Influenceurs + Demandeurs.

J'en profites pour dire à Ludovic qu'il faut qu'il explique d'urgence son modèle de programmation d'XWiki.

PS : Si tu veux que je trouve des usages pour toi, il faut que je sache comment bidouiller...



Re: DIY => l'ouvre-boîte est en plein dans le mille.

Fix

Fix - le 14-03-05 à 15:17 - #

Merci de rappeler l'existence du site http://garage.docsearls.com qui est un must read.

  • A propos de must read, ce serait intéressant de contituer une bibliothèque de l'ouvre-boîte : signets, commentés et tagués, sur BlogMarks par ex., puis pour les utilisateurs fanas du RSS, une syndication globale. (Et quelques livres, aussi ...)
  • Tu as déjà une bonne bibliothèque. On pourrait proposer d'enrichir avec nos modestes références. Comme le problème pour tout le monde c'est le temps de lire, il faudrait pouvoir dans cette bibliothèque isoler des sous-ensembles selon la capacité de lecture. On aurait pour cela, par ex., des tags "1hparjour", "2h parjour", etc.
    • Quelque chose de très précieux dans une bibliothèque, ce sont les notes de lecture. Je ne vois pas pour l'instant comment intégrer des URL de notes de lecture (ou d' évaluations dialoguées, etc.) dans Blogmarks. Il faudrait que l'on puisse disposer de plus de champs !
    • Plus de champs, plus d'API, c'est une direction dans lequelle devrait travailler l'ouvre-boîte pour coopérer (Blogosphère Valley ...) avec Blogmarks ... ou s'ils ne veulent pas, susciter un concurrent. Quoiqu'il en soit, la stratégie d'un "après Blogmarks version 1" devrait absolument prendre en compte la nécessité d'être le support d'autres services, et pas seulement d'être un bon gestionnaire de signets partagés.
    • Une bibliothèque partagée ... voilà par ailleurs un beau sujet de maquette ! Parce que les usages sont multiples, les besoins aussi. Il y a des recommandations, de évaluations (tel livre qui a convenu à l'un a déplu a l'autre : tenter de comprendre. Une cartographie avec des tags et des questions prérédigées aiderait-elle ?), etc.

Pour trouver des "DIY" il faut utiliser le search du site de Doc Searl. Et on tombe par ex. sur DIY Prophesies (prophecies ?) où il y a des perles :

  • McNamee (NDLR :un expert) – There will be no major waves of enterprise technology spending equivalent to Windows, Y2K or ERP for 5 years. He elaborated to say that the next big trend will be Web Services, but today we do not even understand the processes we need to automate. Thus we are in a DIY period for IT. Investors in public software companies will suffer. Panel disagreed. Doerr (expert) – web services are happing today. Schoendorf(expert) – this is a bullish sign, next 2-3 years will be a golden age.
  • My Thouhgts : First, DIY isn't a "period" in IT. It's here to stay. Vendors rule IT less every day, and their empire won't be coming back. What we're getting is a market ecosystem in which demand is at least as powerful as supply, and — more importantly — has the power to supply itself. That's how the Net happened. It's what open source has made possible, and continues to make possible, more every day.
  • (...) Third, RSS is huge. I mean, reaallly huge. Start-ups are going to do some original and radical work with it. But, more importantly, so will individuals and organizations of all sizes, on their own, with or without vendor help.
    • RSS, partage de données ... On est content, à l'ouvre-boîte, que des gourous partagent notre point de vue :-) Qui sait, ça pourrait aider à convaincre des investisseurs de financer des projets issus de l'ouvre-boîte :-)


Et dans les commentaires :

  • (...)
  • First off, the number of API's is increasing thanks to the increased demand for machine readable information via web services. As the number of API's increases, so does the number of people manipulating the data available via those API's. Google, flickr, technorati, the list goes on and on. Just look at googlealert.com. It's a fantastic resource for staying on top of the competition and does a beter job with alerts than even Google itself. Why? The creator is motivated and understands what changes are necessary and then makes them. He doesn't have to get budget approval for each new feature and get that passed through his org chart. He is user/developer/tester/researcher all in one and it works great.I believe API's open up the world of really productive research the same way the internet did for universities. Small groups of devoted people working on a single API may uncover nuggets of truth that the owner of the API never even thought about. I believe that's where we're headed currently and will be for good. Of course, I could just be completely off my rocker but time will tell and I do know one thing. This is the stuff that gets me excited!
    • Encore un qui est d'accord avec l'ouvre-boîte :-)

  • (about VOD and users) The effect is astonishing, whether it's the TiVo- or ADSL- version. Suddenly they realise they're free from schedulers. They don't have to be at the right place at the right time any more, the whole concept of channels disappears, they don't have to do tedious stuff like programming the video (in the case of ADSL, at least). Even the time-honored practice of waiting for the ads to take a leak becomes redundant.
    What's changed? Rather a lot in practice. Instead of the complex aray of channels and timings that we're used to, we have just two things - A pile of programmes, and you. You decide what to watch, when to watch it, how you watch it, and yes, even when to take a leak... A DIY television channel, in short.
    Do people like it? You bet.
    Now VOD is actually a pretty closed system. It has a lot less restrictions than the traditional model, but you use a proprietry box to access it, and if whoever programmed it didn't think you might want to do something, you can't. It's still very "look, but don't touch."
    If the current trend to separate the data- and presentation- layers of the Internet continues, and it's hard to imagine what could stop it, then it's possible to see a time when the currently ubiquitous browser may not be the the universal, or even the majority, way of accessing the Internet. How about a DIY presentation layer? Imagine an end to waiting for a site's ads to download, just so you can view the little bit of content that's squeezed between all the corporate messages? Or a newspaper that's custom published for you, but which also includes moving pictures, or articles that explain themselves if you don't understand first time around?
    I know it sounds a bit Harry Potter, but the technology is already within our grasp. All it needs is putting together, and that's already happening. My only concern is whether we end up with a "Microsoft Content Explorer", and stay locked in to a highly interested party's view of how we should do things (with a concomitant revenue generation model built in), or go for the heady freedom that is being an invisible and uninvolved bystander, able to consider something from a number of angles, without the self-censorship of "a message from our sponsors", and all that comes with it.
    DIY isn't just an IT thing, it's a natural side effect of personal empowerment. In fact it may be the essential precursor to personal empowerment.
    If there's a conceptual problem here, it has to be that of an equitable way to pay for it, rather than merely how to do it.
    • Bon. Une maquette ouvre-boîte. Avec des tags (empoverment !). Et mieux que Vimeo. Beaucoup mieux. Beaucoup plus de latitude pour les usages. Beaucoup plus d'ouverture à partenariats. Des tags beaucoup plus puissants (y compris dans les vidéos). Un post à ce sujet en préparation.
      • Un autre post en préparation sur la capacité technique / capacité de réalisation (au moins faire le maquettage) de l'ouvre-boîte. Il nous faudrait par ex. avoir au moins une personne / une entreprise du secteur du soft vidéo (côté user, côté serveur).

  • A ce commentaire "VOD" une réponse du resp des projets RS3 et PopDrive sur SourceForge, intitulée "Killer App" : (...) about personal empowerment and being able to gut out the ads, images, graphics, and other junk from browser pages. Personally, I think an app like iPodder, and RS3 on a portable PopDrive will be absolutely the final killer app(s).
    • 2 sujets "bingo". On a commencé, déjà, parmi les membres de l'ouvre-boîte, à réfléchir ici, et à des usages PodCast ... Chaud, tout ça. Très chaud.

Pfff... ce n'était qu'une des pages du site de Doc Searls. Comme dit plus haut, le temps de lire c'est un problème :-) Et le de rédiger pour le blog, donc ...


En tout cas, merci Stéphane. Tout ceci renforce ma conviction (et la vôtre ?) que nous sommes dans le mille.
  • Qu'il faut aller plus vite vers le concret, les maquettes, la création d'entreprises et/ou de partenariats.
  • Et accélérer cette Blogosphère Valley, écosystème de nos expérimentations et de nos réussites.
  • Et en priorité, mettre en place l'organisation ad hoc pour l'ouvre-boîte.




Lien croisé

Anonyme - le 29-04-05 à 15:28 - #

BlogMarks.net : Last public marks with tag blogmarks.net : "L'ouvre-boîte - La longue queueQuelques réflexions intéressantes sur blogmarks dans les commentaires.by znarf [blogmarks.net] "


Répondre à l'article