Collectif L'OUVRE-BOITE

Initiatives sur le partage d'information

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Session

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Archives par mois


Stats


Partager ses statistiques de fréquentation

Depuis un certain temps, je ressens l'intérêt d'un système de partage de statistiques de fréquentation. Tous les sites Web et en particulier les blogs disposent de ces statistiques, mais elles ne sont souvent visibles que de l'administrateur, et, quand elles sont publiques, elles ne sont pas exploitables.

D'où l'idée de créer un  pour ces statistiques, pour qu'elles soient publiques, accessibles et sous un format connu de tous. Comme RSS permet d'accéder aux articles de blogs, ce microformat "stats" permettrait de s'abonner, de syndiquer, d'agréger, de republier les statistiques de fréquentation.

Quel intérêt ?

Je ne suis sur d'avoir fait le tour de la question, mais voici mes premiers éléments de réflexion.

La première utilisation possible concerne la pertinence d'une information.

Aujourd'hui, c'est l'algo PageRank de Google qui fait loi, en accordant une préférence aux informations issues de sites fortement référencés (= linkés) par d'autres. L'algo marche bien, mais cela ne m'empêche pas de penser que sur le plan conceptuel, peu me chaud que mon site soit linké par 200 blogs, s'il est finalement vu par seulement 100 visiteurs par jour. Mieux vaut un seul lien en provenance de Slashdot ;-)

Pour moi, ce n'est donc pas le nombre de liens qui compte, mais l'audience. Le lien est un moyen d'avoir de l'audience, et l'audience est le  résultat. Plutôt que de mesurer le moyen, pourquoi ne pas mesurer directement le résultat ?

Il serait donc intéressant de voir comment un algo basé sur les statistiques de fréquentation se comparerait par rapport à la pertinence offerte par PageRank. Une idée pour Technorati ?

Dans le même ordre d'idée, des outils comme Digg, Agoravox ou Wikio demandent à leurs utilisateurs de voter pour mesurer la popularité de tel ou tel article. C'est bien, mais est-ce que le simple fait d'ouvrir un article pour le lire (et donc d'augmenter le nombre de hits sur la page) n'est pas un premier vote implicite ? Autrement dit, quand j'ouvre un page, je vote avec ma souris, et les statistiques le montrent.

Je crois donc que rendre accessible ces statistiques permettrait d'enrichir les algorithmes et méthodes existantes, ou d'offrir une alternative "low-cost".

D'autres cas d'utilisation viennent à l'esprit, même s'ils restent un peu fumeux...

Par exemple, un aggrégateur de statistiques permettrait de mesurer l'audience cumulée d'un groupe de sites, comme celle d'un quartier de la blogosphere. Les "habitants" du dit quartier pourrait alors négocier un accès groupé à cette audience, vis à vis d'annonceurs, commerciaux ou non.

Quel impact potentiel ?

Il est difficile d'évaluer l'impact que pourrait avoir une telle évolution. Vu d'avion , les principaux impacts visibles seraient :

  • un marché de la publicité (CPC, CPI, AdWords) plus transparent
  • un marché de la mesure d'audience (Médiamétrie, NetRatings et consorts) obligé de monter en gamme
  • une meilleure prise en compte des abonnements RSS
  • des algorithmes de pertinence plus riches

Bon, voilà, il reste pas mal de choses à étudier pour mettre les choses au point, mais il me semble que celui qui s'engouffrera dans cette voie pourrait avoir un succès dépassant l'estime ;-)

Et si le groupe de travail Web2.0 planchait sur la définition du micro-format ?

Ecrit par stephane-lee le Dimanche 12 Mars 2006, 11:45 dans "Actualités" Lu 5008 fois. Version imprimable

Article précédent - Répondre à cet article - Article suivant

Commentaires

Quelques remarques

Jérôme - le 20-03-06 à 09:02 - #

Excellente idée Stephane... 2 remarques:

1) Microformat ? me semble que les microformats ont un sens lorsque les données que l'on affiche sur une page web ont une structure qui pourrait être mis en évidence via un microformat. Dans le cas de statistiques d'un site web me semble qu'un fichier XML séparé dans un langage "standardisé" serait plus approprié qu'un microformat. Mais c'est un détail...

2) Partager ses statistiques de fréquentation est bien sûr un excellent moyen de mesurer le succès d'un site. Mais pour quelle fiabilité ? partager est une chose, encore faut-il disposer du même outil pour "mesurer" et c'est dans cette optique que des outils centralisés comme Xiti deviennent légitimite.

En résumé avant de partager, il faudra peut-être également se mettre d'accord sur la façon de collecter et traiter ses informations...


Re: Quelques remarques

stephane-lee

stephane-lee - le 20-03-06 à 09:25 - #

Jerome,

D'accord avec toi, une façon de mesurer commune serait bienvenue. Ca pourrait être l'objet des travaux du groupe.

Mais même sans ça, je fais confiance aux éditeurs de blogs et autres CMS pour fournir des valeurs correctes.




Répondre à l'article