Collectif L'OUVRE-BOITE

Initiatives sur le partage d'information

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Session

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Archives par mois


Stats


Les réseaux sociaux en panne ?

Un article provoquant sur la situation des réseaux sociaux.

Via le blog-notes de Ben.

Ecrit par stephane-lee le Jeudi 7 Juillet 2005, 09:16 dans "Actualités" Lu 2812 fois. Version imprimable

Article précédent - Article suivant

Commentaires

Le bon sens est une provocation

Fix

Fix - le 07-07-05 à 18:46 - #

En ces mois où une nouvelle bulle Internet semble gonfler, le bon sens est une provocation - comme il l'était, lors du moutonnisme aigu de la dernière bulle -. Vive le bon sens ! Que dit Mme Molly Wood dans son article sur CNET ? Quelques commentaires :

- There's nothing to do here. Evidemment, si sur un "réseau social" on me permet  a) de faire mieux (plus vite, plus efficace, plus "total", etc.) ce que je faisais déjà avant b) de découvrir des choses nouvelles (mais sans perdre de temps) ....

- It takes too much time. Jouer au clickodrome sur LinkedIn ou autres, à moins d'être payé par une firme qui fait de la prospection pure et dure, c'est une perte de temps. Qu'est ce qui ne me ferait pas perdre de temps ? Déjà, qu'au vu de mon profil, on me propose automatiquement (matching automatique) des profils susceptibles de m'intéresser. Et pas que des profils. Je veux par ex.  qu'on me propose automatiquement des offres commerciales certifiées (réputation, honnêteté, prix, délai, pas de spam, etc.) correspondant à ce qui m'intéresse vraiment (et rien d'autre).

- Traffic alone is not enough. La pube "généraliste" même sur une audience calibrée par tous les bouts, ne serait pas suffisamment rentable ? Qu'à cela ne tienne .... faisons de la pube totalement personnalisée ... et désirée. Voir ci-dessus pour les désirs et personnalisations, et cf. les Influenceurs aussi.

- Strangers kind of suck. Comme le remarque le blog-notes de Ben, des éléments de réussite d'un réseau social sont l'IRL et la taille réduite de la communauté. Comme le savent bien les utilisateurs intensifs de "vraies" communautés (cf. journées d'Autrans), la cohésion d'une communauté, même de petite taille, ça se travaille. Et une communauté cohérente, (et seulement à ce moment là) peut envisager d'échanger le meilleur (éviter le "bruit") avec d'autres communautés. Conclusion : une plate forme de réseau social, pour gérer des communautés. Autant qu'en désirent les membres, etc. Un individu a plusieurs centres d'intérêt, plusieurs facettes. Pourquoi les mélanger au sein d'une communauté ?


- We already have the Internet. On a le mail, le chat, les moteurs de recherche, le , les sites spécialisés ... et surtout on a les blogs ! A quoi bon utiliser "n+1" outils (... temps passé, apprentissage, etc.) ? Les blogs : non seulement plate-forme applicative (bien au-delà de la publication de carnets) mais aussi CMS avec autorisations de publier / échanger informations (par ex. alimentation automatique, dans les deux sens, de "profils" désirés, etc.).

- Le modèle économique. Bon, tant que c'est gratuit et rigolo (tout nouveau), on accepte de passer un peu de temps sur les réseaux sociaux. Ça devient payant, ça n'est plus rigolo, ça n'est toujours pas véritablement utile ? Les utilisateurs fuient. A moins, comme signalé dans ce billet, que la plate-forme de réseau soit "à nous, les utilisateurs", parce qu'elle offre tous les services désirés, voire conçus par nous. Utilité, pas de perte de temps, etc. Les utilisateurs acceptent alors de rémunérer l'opérateur de la plate-forme ! Laquelle plate-forme n'a d'ailleurs pas forcément besoin d'une beau site Web avec d'innombrables pages (éventuellement des pages peuvent être composées à la volée par un moteur de recherche ...). Comme une plate-forme , elle sécurise les transmissions, identifications et transcodages. C'est tout ce qu'on lui demande. L'interface utilisateur ? Eh bien par exemple des pages blogs (d'utilisateurs) avec les adaptés.

- Modèle, suite :   Plate-forme, automatisation d'échanges et requêtes entre blogs / depuis blogs : de nombreux services en marque blanche peuvent être proposés, pour des services "pure player" ou IRL. A condition que les détenteurs de données (les blogueurs) donnent leur autorisation.

Voilà... Qu'en pensez vous ?


Lien croisé

Anonyme - le 12-07-05 à 17:33 - #

InteractiveBiz: Réseaux Sociaux : " Molly a probablement raison, mais ne donne pas de "solutions". Peut on trouver de telles solutions ? Des pistes dans ce commentaire http://louvre-boite.viabloga.com/news/72.shtml#comment_1 sur le site de l'ouvre-boîte."


Lien croisé

Anonyme - le 27-07-05 à 15:06 - #

Quoi ? - Si les réseaux sociaux m'étaient contés : "L'ouvre-boîte - Les réseaux sociaux en panne ? : "changer informations (par ex. alimentation automatique, dans les deux sens, de "profils" désirés, etc.). - Le modèle économique. Bon, tant que c'est gratuit et rigolo (tout nouveau), on accepte de passer un peu de temps sur les réseaux sociaux. Ça devient payant, ça n'est plus rigolo, ça n'est toujours pas véritablement utile ? Les "


Répondre à l'article